0

 

HELLO LA COMPAGNIE !       

 

Depuis mon séjour à Lyon, je ne suis pas revenu vers vous… Roooo.

Pourtant, il s’en est bien passé, des moments à penser « idées »,

je n’en ai pas manqué ;-)

D’ailleurs, même si ça ne s’est pas déroulé comme prévu [ rentré bredouille ] lors du Salon de l’Auto Edition, auquel j’avoue avoir finalement préféré ne pas me rendre, c’est justement en lien

avec tout ce qui suit.

Pour l’histoire, de mon livre comme de l’expérience durant mon séjour auprès de Mamie quasi uniquement, du coup, je lui ai lu à 2-3 reprises des extraits la veille du Jour J…

Comme une révélation, bien que pas très joyeuse à 1er abord, j’ai entr’aperçu que ce n’était pas le moment, ou pas le livre qu’il fallait.

Le couic’, je n’en ai pas d’autres en main.

Mise à part mes cartes de visite, bredouille donc

déjà même avant d’y aller.

0

 

Une fois revenu me poser lire autre chose, à l’auberge de jeunesse… je n’en ai pas fermé l’œil avant de décider que dans de telles circonstances, je n’irai pas ou à contrecœur. La suite de mon aventure d’auteur-écrivain, allant de pair(e) avec celle de(s) (l’)ouvrage(s), se passe à l’orée du ressenti. Contrecœur, out donc !

Ainsi, je me suis assoupi, juste 2h cette nuit-là.

Réveillé à 4h du mat’… Est sorti, le temps que le soleil se lève enfin, nuit blanche pour la peine, sans page blanche pour autant, le questionnaire ci-dessous.

 

>> VIVRE SA VIE. CE QUI VIBRE EN CHACUN DE VOUS, NOUS <<

 

Je ne sais pas pour qui le remplira, mais à la veille de le mettre en ligne, du côté de chez moi, mon intuition a cheminée

jusqu’au texte qui s’en suit.

 

0

 

 

DE L’AME DANS TOUT ETRE VIVANT

ABSOLUTION - DISSOLUTION

 

Je nous aime, êtres vivants, d’air et d’eau,

Nous sommes faits, depuis la nuit des temps,

Créés de plein boulot, d’encens et de l’étau,

Qu’est l’imbrication des atomes et des éléments,

En chacun, donnant suite aux minéraux, puis végétaux,

Nés à l’instant de l’évolution, tous réunis ici, petits et grands.

 

Aux antipodes de la Vie,

On l’appelle la Survie,

Faite de normes assouvies,

Aux pouvoirs des érudits.

 

Cachée sous des airs polis,

En formes de pensées établies

Par la foi d’un monde plus joli,

On la nomme aussi Démocratie.

 

Mais comment oser dire,

Au nom d’un Empire,

Qu’il s’agit de Survivre,

Au meilleur comme au pire ?

 

Je m’exprime, ma Voie se précise,

A des lieues imperceptibles, de son assise,

En des maux qui exposent, de façon qu’on incise,

Ces manipulations, qui font des mots une excuse.

 

On a voulu, humains quidams,

Asseoir notre emprise comme des ânes,

Entêtés jusqu’à en faire un drame…

Quelle tragédie pour ces âmes !

 

Alors je dis « non, assez entendu ! »…

Ou pas assez, question de point de vue,

Ce qui ne doit être su,

Au détriment de ceux qui ont crû,

Nous dominer, êtres déchus.

 

Ils nous ont séparés, de la Nature,

Nos natures, Unies par la Vie, si pure,

Extrapolés, stigmatisés, déshonorés, à la dure,

Il est l’heure de nous révé(il)ler, casser les murs…

Aïe Aïe Aïe ! ils pourront dire… La réalité, elle, murmurre.

 

Les dinos, avant nous, ont été décimés,

Puis nous avons été désignés. La Vie est là pour nous enseigner.

Démasqués, cassons les identités, reçues pour nous déguiser.

Toute puissance s’arrête, une fois résignée,

Enrôlée dans ses propres erreurs, à vouloir tuer.

 

De cette absolution, résilié, poing levé,

J’appelle à la dissolution, du para-normé,

Afin que l’évolution, nous mène à l’Unité.

Paranormal, extraterrestres, illuminés,

Nous sommes tous reliés, quoi que quiconque en dirait.

 

0

 

DE RESSENTIS, LE CŒUR AIMANT, IL EN VA DE LA SANTé,

PARTOUT SUR NOTRE BELLE PLANèTE.

TERRE GAïA NOUS A DONNé, TOUT CE QUI EST

Là DEVANT NOUS…

ACCUEILLIS, BéNIS. NOTRE PERCEPTION DU MONDE, NOUS A-T-ELLE TANT TROMPéE, à CE POINT QUE NOUS TRAHISSIONS NOS PROPRES VALEURS ?

 

CHEZ NOUS FRANçAIS : LIBERTé – EGALITé – FRATERNITé

DE BELLES IDéES, CHOUETTE ETHIQUE. CE QU’ON EN A FAIT, l’A DESHONORé. NOUS A DESHONORéS.

 

A l’HEURE DU VIVANT ENTRE NOUS TOUS,

HUMAINS MAIS PAS QUE…

 

RENDONS-LUI CE CADEAU, QUE NOUS AVONS TRANSFORMé EN POISONS… OU BIEN RECRéONS UN ENVIRONNEMENT, PROPICE à LA VIE, NON PLUS A CETTE SURVIE.

SURHOMMES, C’EST SI VITE DIT !

 

Qu’en ai-je réalisé en montage ?

 

Voyant tous les désastres empêtrés par notre espèce, en Syrie comme avec les animaux, la 1ere cause que je défends a titre d’environnement… pas seulement écologie,

mot inventé pour bien être vu en politique.

 

>> MA TOUTE DERNIERE VIDEO, ENGAGéE EN DOUCE ACTION <<

 (Fond Musical : "Jaillisse" - Benoit Bee )

 

 

 

Merci à L214 pour le slam et la marche pour la fermeture des abattoirs qui nous ont accompagnés, motivés,

durant tout un après-midi...

Et à tous ceux qui auront lu cet article jusqu'au bout.

Le but n’est pas de choquer, même si la réalité est provoquée.